Sources de financement de l’innovation

Sources de financement de l’innovation

Sources de financement de l’innovation 2508 1672 Initium by Exponens

A défaut de disposer d’une mise de fonds personnels du ou des fondateurs, les startups requièrent un niveau d’investissement important pour répondre au fort potentiel de croissance et aux attentes qu’elles suscitent. Le moyen traditionnel tel que l’emprunt bancaire est connu de tous, mais il n’est plus aujourd’hui l’unique source de financement.

Les offres ne manquent pas, car selon la Commission nationale d’évaluation des politiques d’innovation (CNEPI), l’Etat a distribué 8,5 milliards d’euros en soutien à l’innovation en 2015, répartis comme suit :

  • Incitations fiscales : 74,2%
  • Subventions : 19,2%
  • Participations : 4,4%
  • Prêts : 2,3%

S’il est plus aisé pour les grandes entreprises d’obtenir divers financements, les PME doivent savoir s’entourer d’experts disposant de compétences financières, administratives et juridiques afin d’améliorer leur compréhension des dispositifs. Le nombre de ces derniers est chaque année croissant, en particulier les financements publics. Quelques sources de financement sont emblématiques, tandis que d’autres peinent à être exploitées par méconnaissance. Il convient de distinguer les financements publics des financements privés dont les principaux sont présentés ci-dessous. L’atout des premiers est l’effet non dilutif tandis que les seconds appellent souvent à diluer l’équipe des fondateurs et à parfois réduire leur marge de manœuvre, notamment en termes de pouvoir décisionnaire.

Financements privés

  • Love money : les fondateurs font appel à leur cercle rapproché, familial et amical, pour investir dans le cadre d’une augmentation de capital.
  • Business angels et family office : assimilables à des fonds d’investissements, ces structures de taille très variable prennent des participations directes dans le capital des startups en pariant sur un essor futur de l’entreprise.
  • Crowdfunding : en essor depuis quelques années, il s’agit d’un mode de collecte de fonds, réalisé via une plateforme internet, permettant à un ensemble de contributeurs de choisir collectivement de financer directement et de manière traçable des projets identifiés proposés sur le site. Plusieurs modes sont possibles : don pur et simple, don avec contrepartie, entrée au capital par de très petites sommes…
  • Crowdlending : aussi appelé prêt participatif, ce mode de financement permet aux investisseurs particuliers de prêter directement des fonds à d’autres particuliers ou à des entreprises. Il est question d’un ensemble de prêts de faible montant qui se substituent à un emprunt bancaire classique.

Financements publics

  • Aides BPI : certaines sont génériques, d’autres dédiées à l’innovation. Elles prennent des formes multiples (subventions, avances, prêts, garanties…) auxquelles sont attachés différentes conditions.
  • Concours nationaux : des prix sont octroyés aux projets élus par les collectivités locales et l’Europe.
  • Prêts d’honneur : attribués au créateur et non à l’entreprise, ils peuvent atteindre jusqu’à 90 000 euros pour des projets innovants. Ces prêts à taux zéro sans garantie sont principalement alloués par des associations et permettent d’obtenir conjointement un emprunt bancaire classique. En obtenir est un indicateur de confiance important.
  • Dispositifs fiscaux : voir notre article Aides fiscales à l’innovation : CIR, CII, JEI

Contactez-nous afin de définir votre besoin de financement et de vous assister dans l’élaboration de votre business plan.

Le plus chez Initium by Exponens :

Soucieux d’accompagner nos clients vers la croissance, nous aidons à la recherche de financement dès la phase de démarrage. C’est dans cet objectif que nous sommes partenaires de Lendopolis, une plateforme de financement participatif qui étudie exclusivement des dossiers validés par un expert-comptable : un gage de qualité !